espace pub
Infos en ligne:
  • Un programme spécial pour les trains voyageurs de grandes lignes ...

  • "Bouhafs n'a pas encore été destitué" ...

  • Djamel Belmadi, nouveau sélectionneur national ...

  • L’ambassade de France aux demandeurs de visa ...

  • Baccalauréat 55,88% de taux de réussite ...

  • Le président Bouteflika procède à un mouvement partiel dans le corps de la magistrature ...

  • L’Algérie termine à la 2e place du Championnats arabes open de natation ...

  • Les résultats du baccalauréat seront annoncés jeudi prochain ...

  • Infantino favorable à une candidature maghrébine conjointe ...

  • Ronaldo va quitter le Real Madrid pour la Juventus de Turin ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6233 - Mercredi 15 Août 2018

Décès de l’académicien Jean d'Ormesson

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

L'écrivain et académicien français Jean d'Ormesson, est mort dans la nuit de lundi à mardi à l'âge de 92 ans, a annoncé sa famille aux médias français. Le romancier est décédé d'une crise cardiaque à son domicile de Neuilly (banlieue parisienne), a précisé sa fille, l'éditrice Héloïse d'Ormesson.

Elu en 1973 à l'Académie française, éditorialiste et ancien directeur du Figaro (1974-1977), il est gratifié en 2015, du mérite d'être édité dans la collection «La Pléiade des éditions Gallimard», récompense suprême de tout écrivain français. Né en 1925 à Paris, fils d'ambassadeur, Jean d'Ormesson, normalien et agrégé de philosophie, entreprend une carrière de haut fonctionnaire, occupant de 1946 à 1977 plusieurs postes de responsabilité dans des organismes et instances importants, en France et à l'échelle internationale. Publiant en 1956 son premier roman, «l'Amour est un plaisir», Jean d'Ormesson est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages dont «La Gloire de l'Empire» (1971), énorme succès littéraire qui lui a valu d'être distingué du grand prix de l'Académie française, «Au plaisir de Dieu» (1974), autre grand succès adapté à la télévision, «Presque rien sur presque tout» (1996) et les deux livres «testamentaires», «Le Rapport Gabriel» (1999) et «C'était bien» (2003). Plusieurs fois distingué, Jean d'Ormesson publie en 2013, «Un jour je m'en irai sans vous avoir tout dit», ouvrage où il livrait sa foi en la littérature, la force des sentiments et le goût du bonheur.

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Jijel, Magnifique nature et attractions touristiques qui attirent les visiteurs

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub