pub
Infos en ligne:
  • L'international algérien dans la cible de Chelsea ...

  • Les précisions d'Air Algérie sur l'interception d'un de ses avions par l'armée de l'air française ...

  • Le sport algérien grand perdant ...

  • Plusieurs morts dans un accident d'avion en Floride ...

  • Découverte du cadavre d'un dignitaire religieux enlevé fin 2016 ...

  • Enquête sur une vidéo montrant des pêcheurs jetant des quantités de sardines à la mer ...

  • Les techniciens de la maintenance entament une grève illimitée ...

  • L’Algérie se dirigera vers l’exportation de turbines d’énergie électrique ...

  • Le qatari Nasser Al-Khelaïfi interrogé par la justice en Suisse ...

  • Symposium sur le renouveau du football algérien ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6058 - Dimanche 21 Janvier 2018

Décès de l’académicien Jean d'Ormesson

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

L'écrivain et académicien français Jean d'Ormesson, est mort dans la nuit de lundi à mardi à l'âge de 92 ans, a annoncé sa famille aux médias français. Le romancier est décédé d'une crise cardiaque à son domicile de Neuilly (banlieue parisienne), a précisé sa fille, l'éditrice Héloïse d'Ormesson.

Elu en 1973 à l'Académie française, éditorialiste et ancien directeur du Figaro (1974-1977), il est gratifié en 2015, du mérite d'être édité dans la collection «La Pléiade des éditions Gallimard», récompense suprême de tout écrivain français. Né en 1925 à Paris, fils d'ambassadeur, Jean d'Ormesson, normalien et agrégé de philosophie, entreprend une carrière de haut fonctionnaire, occupant de 1946 à 1977 plusieurs postes de responsabilité dans des organismes et instances importants, en France et à l'échelle internationale. Publiant en 1956 son premier roman, «l'Amour est un plaisir», Jean d'Ormesson est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages dont «La Gloire de l'Empire» (1971), énorme succès littéraire qui lui a valu d'être distingué du grand prix de l'Académie française, «Au plaisir de Dieu» (1974), autre grand succès adapté à la télévision, «Presque rien sur presque tout» (1996) et les deux livres «testamentaires», «Le Rapport Gabriel» (1999) et «C'était bien» (2003). Plusieurs fois distingué, Jean d'Ormesson publie en 2013, «Un jour je m'en irai sans vous avoir tout dit», ouvrage où il livrait sa foi en la littérature, la force des sentiments et le goût du bonheur.

espace pub

Vos Commentaires

Vidéo LNR

Loading the player...

Réparation de téléphone portable... profession attire les jeunes

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub