Infos en ligne:
  • Attente de l'amélioration des conditions météorologiques pour remorquer un navire échoué ...

  • M. Babouche Alleche désigné Directeur général par intérim d'Air Algérie ...

  • Les inscriptions au tirage au sort débuteront jeudi ...

  • L’usine algérienne d’Alstom risque la fermeture ...

  • Huit ministres candidats aux législatives du 4 mai ...

  • "Les clubs algériens doivent avoir une conduite exemplaire" ...

  • Une journaliste algérienne grièvement blessée en Irak ...

  • Cinquième étoile pour le Cameroun ...

  • Les vols vers Alger déroutés vers d'autres aéroports en raison des vents violents ...

  • Arrivée à Alger des dépouilles des victimes de l’attaque armée de Québec ...

Quotidien d'information indépendant - n° 5779 - Lundi 20 Février 2017

«Je ne suis pas là pour prendre la place de Ghoulam, mais plutôt pour apporter un plus»

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Mesbah s’exprime chez nos confrères Le Buteur. Il s’est donné à cœur joie. Il le dit et le montre à travers ses propos. D’entrée il dit «je suis heureux de disputer une Coupe d’Afrique, c’est aussi une grande fierté pour ma famille.»

Il se dit aussi prêt à apporter toute son expérience footballistique durant cette compétition africaine, ce n’est pas sa première sortie avec le groupe «je suis toujours un joueur qui sera là beaucoup plus pour essayer d’apporter un plus sur et en dehors du terrain». Dans la discussion, il apportera une précision de taille, celle qui met de l’ordre dans les commentaires des uns et des autres. Il précisera que sa participation n’est habillée d’aucune autre intention que celle de fournir un travail qui sera en cohésion avec les orientations du sélectionneur «non, je ne suis pas là pour prendre la place de Ghoulam, mais plutôt pour apporter plus de concurrence dans le groupe.
Non, je ne suis pas ici pour ça, ce sont des choses qui intéressent le driver. Pour moi, je reviens toujours avec la même fierté et la même envie de tout donner pour prouver aux gens qui me font confiance que je suis encore disponible pour le maillot». Voila une précision qui mettra un peu de sel dans ce qui se dit ça et là. Evoquant les deux gros matchs comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2018 et dont les Verts avaient été presque électrocutés, Mesbah ne se dit pas battu, au contraire, «nous avons encore des chances de revenir, (ce n’est pas facile mais bon…(ndlr) On a encore deux matchs face à la Zambie en aller-retour, donc si on parvient à faire le plein, on restera toujours vivants.»

Pour convaincre et cimenter ses dires, à propos du Mondial, il dira : «On ne va pas y penser maintenant, il y a cette phase finale de la Coupe d’Afrique qu’il faudra bien préparer et surtout se projeter déjà sur le match face au Zimbabwe. Il ne faut pas mélanger les objectifs, on est dans une compétition difficile et il faudra la prendre match par match. Il faut arrêter de trop se mettre des objectifs dès maintenant, au risque de se mettre la pression.» Sans jouer le hors jeu de l’interview, il revient sur le premier match de la CAN, «on est dans un groupe composé de bonnes nations mais il ne faut pas sous-estimer cette équipe du Zimbabwe.
C’est pour cela que je viens de dire qu’il ne faudra penser qu’à ce match, après on parlera du reste des équipes du groupe». Leekens pratique le 3-5-2, un système que vous avez appliqué sous l’ère Saâdane et même à Lecce en Italie, ça vous convient bien ? «Franchement, on n’a encore rien décidé à ce sujet. La manière de jouer ne regarde que le coach. Après, je suis prêt à jouer avec tous les dispositifs.»
Conscients de sa mission, et de son apport professionnel sur le terrain de la CAN-2017, qu’en pense-t-il de l’absence de Feghouli, Medjani, dans sa réponse, il dira qu’ il préfère s’attarder sur sa production prochaine lors de cette CAN. «Ecoutez, la composition reste avant tout du choix du coach. La liste des 23 ou le choix de la sélection ou non de tel ou tel joueur ne regarde pas les joueurs. On est tous des Algériens. Après, que ce soit Feghouli ou Medjani, il ne faut pas s’inquiéter, c’est déjà arrivé à d’autres joueurs précédemment et ils sont toujours revenus.» Enfin, il y a aussi Madjid Bougherra, un petit mot pour finir…
«Ah oui, Madjid est là, ça me fait vraiment plaisir de le retrouver. De par son statut et sa connaissance du groupe, il nous fera beaucoup de bien.»

espace pub

Vos Commentaires

Vidéo LNR

Loading the player...

Plus de 109 tonnes de résine de cannabis saisies en 2016

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub