Quotidien d’information indépendant - n° 5074 - Dimanche 26 Octobre 2014

Qui sommes-nous


La NR (La Nouvelle République) a été fondée par les principaux animateurs du journal Le Matin, en février 1998. Le quotidien appartient à la deuxième génération des journaux indépendants nés après l’avènement du multipartisme et du pluralisme médiatique en 1990.

Les fondateurs de La NR partent de la conviction qu’une presse libre n’est pas un moyen au service de la démocratie, mais en est l’essence même. Telle est la référence qui donne son caractère à notre journal.

L’union entre le travail journalistique proprement dit – c’est-à-dire la recherche de l’information – et le combat pour une République forte et un Etat qui se nourrit de justice et transcende les archaïsmes de tous bords, s’incarne dans la ligne de La NR.

En faisant place à cette union, en définitive naturelle, loin de nous la prétention de nous en considérer les fondateurs. Cependant, notre conception de la profession reste intimement liée au devoir d’honnêteté d’abord, mais aussi et surtout au serment fait à nos collègues tombés en accomplissant ce devoir, justement.

Née d’une dissidence, La NR est l’aboutissement beaucoup plus d’une différence de méthodes que d’idées. Le journal dont la création supposait que nous prîmes acte des ruptures qui meuvent le pays a, dès l’abord, tenté de proposer une pénétrante critique à la vision actuelle des choses, parce que la logique nie qu’on puisse expliquer des phénomènes tels que la corruption, le terrorisme, etc., sans tenir compte des vrais remèdes qui doivent contenir ces maux dont la seule médication véritable reste, nous en sommes convaincus, la thérapie de choc.

C’est parce qu’au lieu que subsiste un système foncièrement attaché au respect du droit par tous, règnent ces fléaux qui, de par leur propension dramatique, cessent de pouvoir être envisagés comme un égarement bénin. Depuis son lancement, La NR s’est toujours engagée à accompagner la lutte contre la gangrène, le fanatisme et son corollaire la violence, en veillant à ne jamais tomber dans le piège du scoop sensationnel et racoleur et en se départissant de l’esprit commerçant.

L’avenir, La NR le conçoit à travers une migration par étapes vers les nouvelles technologies de l’information et de la communication – sans abandonner la version papier – via l’amélioration constante de son site Internet et l’investissement du segment multimédia à travers les applications iPhone, Android, Symbian, BlackBerry, Windows Mobile… en partenariat avec deux entreprises d’envergure mondiale, en l’occurrence Studio Baylaucq et AnimApp ; segment sur lequel La NR se veut pionnière en Algérie.

Mehenna HAMADOUCHE

Directeur de la rédaction

exemple