Contribution

J’ai lu avec attention le projet de loi de finances 2020 et analysé l’intervention de M. le ministre des Finances lors de sa présentation devant l'Assemblée populaire nationale (APN) le 06 novembre 2019. Il est important de signaler qu’une loi de finances ne fait que retracer les dépenses et les recettes annuelles de l’Etat, ne pouvant remplacer la planification stratégique qui fait cruellement défaut à l’Algérie : que sera l’Algérie horizon 2020/2030 tenant compte tant des mutations internes que mondiale toujours en perpétuel mouvement n’existant pas de situation statique. Je m’appesantirai dans cette brève contribution l’absence de vision stratégique de l’avenir de l’économie algérienne horizon 2030 et le manque de cohérence du PLF 2020, qui demande des éclaircissements pour l’opinion publique car engageant la sécurité nationale, devant pour être bien interprétée s’insérer, en dynamique, dans le cadre macro-économique et social.