espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6606 - Mardi 12 Novembre 2019

Pénétrante du tunnel de Sidi Aïch (Béjaïa)Pénétrante du tunnel de Sidi Aïch (Béjaïa)

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

L’étape la plus compliquée dans la réalisation de la pénétrante autoroutière reliant Béjaïa à Ahnif se situe au niveau du tunnel de Sidi Aïch, dont les travaux se poursuivent avec beaucoup de prudence, vu certains aspects spécifiques au relief du terrain qui se situe dans une zone montagneuse, mais aussi à l’existence d’habitations au-dessus de l’ouvrage.

Les travaux de réalisation du tunnel de Sidi Aich, d’une longueur de 1,700 km, se poursuivent, dont 1.000 mètres linéaires sont déjà achevés, soit un taux d’avancement de 80 %. C’est le groupement d'entreprises sino-algérien (CRCC-SAPTA) qui est chargé des travaux de ce tunnel, mais qui a enregistré un grand retard au niveau de ce site qui sera prolongé jusqu’à la ville d’Amizour et qui permettra l’évitement total de la ville de Sidi Aïch qui enregistre à longueur de journée des embouteillages monstres. L’autre contrainte ayant influé négativement sur l’avancement de ce chantier est d’ordre technique, puisque l’entreprise de réalisation n’effectue qu’un mètre linéaire de creusement par jour avec des moyens manuels pour éviter l’effondrement de la structure.

Pénurie d’eau potable à Béjaïa et Oued Ghir
Depuis plus de dix jours, les citoyens des deux communes de Béjaïa et Oued Ghir vivent le calvaire avec une pénurie d’eau potable persistante. Des robinets sont à sec et une distribution désastreuse d’eau potable à raison d’un jour sur deux. Les services de l’Algérienne des eaux (ADE) semblent être incapables de gérer la situation, malgré l’existence du grand barrage de Tichi Haff. Les promesses des responsables à la tête de ce secteur et de la wilaya, qui avaient déclaré que Béjaïa serait alimentée en eau 24h/24 durant l’année 2018, sont restées sans suite.
Un rêve utopique pour les habitants de cette wilaya. Ainsi, depuis la réparation de la fuite sur la conduite de 1000 mm alimentant la daïra de Béjaïa à partir du barrage de Tichi Haff, au niveau de la commune de Oued Ghir, tous les quartiers de la commune de Béjaïa ont été privés d’eau potable. Actuellement, la perturbation persiste au niveau de certains quartiers et la distribution se fait à raison d’un jour sur deux. Cette conduite, située sur un terrain accidenté et d’une profondeur de près de 7 mètres, a rendu la travail difficile pour les équipes de l’ADE qui souligne que les dernières intempéries sont la principale cause de cette coupure.

Plusieurs foyers raccordés
Le wali de Béjaïa, Ahmed Maabed, continue de sillonner les différentes communes de la wilaya pour s’enquérir du plan de raccordement de gaz naturel des foyers dans les zones montagneuses, entre autres les communes de Tizi M’berber et Aokas, où 1.620 foyers ont été raccordés. Ainsi, à Tizi M’berber, 780 foyers sont alimentés en gaz naturel, et dans le village Tala Khaled, commune d’Aokas, 840 foyers passeront l’hiver au chaud. Les deux localités vivent chaque année un hiver des plus rigoureux, marqué par un froid glacial et de la neige. Les habitants avaient recours auparavant aux bonbonnes de gaz et au bois de chauffage.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub