espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6585 - Jeudi 17 Octobre 2019

C’est une «atteinte à la souveraineté nationale»

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Interrogé sur la rumeur portant l’interpellation, vendredi dernier, lors de la marche populaire d’une députée française qui a manifesté aux côtés de ses amis algériens, le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoume a estimé, hier, que «ce qu’a fait la députée française est considéré comme étant une atteinte à la souveraineté nationale».

Il a toutefois affirmé à la presse en marge de la Conférence nationale sur les enjeux de la zone de libre-échange continentale africaine (ZELCAF), que la députée française Mathilde Panot qui a pris part à des actions de protestation de La France Insoumise «n’a jamais été interpellée. «Il n’y a pas eu d’interpellation», a-t-il précisé. Pour rappel, quelques jours auparavant, le président du parti de la France insoumise Jean-Luc Melenchon avait accordé une interview pour un média français où il s’est étalé sur la situation politique en Algérie. Jusqu’à maintenant aucune déclaration ou réaction de ce parti concernant cette affaire n’a été faite.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub