espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6562 - Samedi 21 Septembre 2019

Des conditions sanitaires alarmantes

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Il ne se passe pas un jour et cela depuis 3 ans sans que les conversations ne glissent sur le calvaire qu’endurent les femmes, les enfants et même les hommes qui une fois rentrés chez eux doivent s’occuper de ramener de l’eau, de déboucher les égouts…

C’est- à- dire vivre la misère sans répit, sans souffler, alors que les élus qu’ils ont saisis plusieurs fois pour les aider ou du moins les soutenir dans leurs actions de volontariat, brillent par leur absence et ne semblent guère se préoccuper des problèmes des résidents de cette cité. Quand les locataires ont occupé leurs logements, il n’y avait pas de problème, les égouts fonctionnaient normalement mais hélas d’autres habitations construites plus tard ont vu leurs réseaux branchés sur celui des 233 logements qui est maintenant sous dimensionné, ce qui le fait éclater en plusieurs endroits parce que les autorités locales ont choisi une solution de facilité qui ignore les conditions sanitaires minimales dont doit bénéficier le citoyen. A noter que les habitants de cette cité ont tenu à souligner que seule une solution radicale, c’est-à-dire la réfection totale du réseau avec les dimensions requises peut les aider à retrouver une vie normale.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub