espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6539 - Jeudi 22 Août 2019

Aïn Témouchent (Aïd El-Adha)

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Au grand dam des âmes sensibles, une mère célibataire dénommée Ch.Souad, mère de quatre enfants en bas âge, dont un nouveau-né, a passé la fête de l’Aid en sanglots dans la localité de Ameria (Aïn Témouchent).

Aucune personne charitable n’a jugé opportun de lui offrir en cadeau le moindre agneau pour restaurer le sourire et la joie dans le coeur de ses petits chérubins, en cette fête des musulmans. Et pourtant, il existe des voisins, des associations caritatives, des services de solidarité au niveau des l’APC et de la direction de l’Action sociale censés être au service des intérêts de la collectivité. C’est honteux de faire montre d’insensibilité aux appels de détresse des familles nécessiteuses, en ce jour de solidarité et de fraternité, où les musulmans doivent faire preuve d’humanisme. Pire encore, cette mère activant dans le dispositif DAIS n’a pas perçu ses deux mois de salaire et elle rencontre d’énormes difficultés pour subvenir au besoin de ses enfants qui n’ont pas de père ni de grand-père. Il est inadmissible que les responsables locaux soient insensibles aux supplices de ces familles qui souffrent dans le silence et l’indifférence.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub