espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6539 - Jeudi 22 Août 2019

La JSK se fait peur malgré sa victoire

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Si la JS Kabylie fête son retour en Ligue des champions d'Afrique, après neuf ans d'absence, elle ne peut fêter comme il se doit sa très courte victoire (1-0) réalisée ce vendredi soir, au stade de l'Unité maghrébine de Béjaïa face à la formation soudanaise d'Al-Merreikh.

Elle ne doit cette maigre victoire qu’à son gardien Oussama Benbot l’ex-pensionnaire de l’ASAM qui a su sauver sa cage des multiples menaces des attaquants soudanais. Le nouvel entraîneur de la JSK Velud, dans son premier match officiel, réalise un résultat positif mais pas suffisant pour s’assurer une des meilleures places dans ce championnat de football africain. Ses joueurs n’ont pourtant pas bégayés, voire même surpris par leur jeu extrêmement relevé devant cette équipe aux 30 sorties réussies. Ils avaient le match en main, et avaient même fait peur à ses visiteurs. Mais cela n’a pas suffit, la grosse victoire est passée entre les mains des Canaris. Ils auraient pu plier le match dès la première mi-temps, la qualification était pourtant possible s’ils n’avaient pas endossé le costume d'erreur de casting. Ils avaient pourtant réussi à se projeter, de proposer des solutions entre les lignes, de se placer face au gardien adverse. Mais le manque d’idée ou de communication a fait que l’histoire du ratage se répétait à chaque occasion. Cette absence d’efficacité leur coûtera très cher lors du match retour prévu en septembre, au Soudan. Cette non maîtrise finale du ballon explique l’absence d’aspiration qui a fait dérailler les Hamroun et consorts notamment lorsqu’ils se présentaient face au gardien. Ils se montraient ainsi coupables d’hésitations sur les diverses actions qui se sont présentées pour aggraver la marque. Il y avait dans cette première sortie le bon côté des choses, salué d’ailleurs par les milliers de supporters. Il reste maintenant à savoir comment Velud fera reprendre la possession, proprement dite, du ballon pour le remettre dans le sens du jeu et charger le gardien soudanais. La JSK qui signe son retour en C1 après neuf ans d'absence, a dû attendre les derniers instants de la première période pour ouvrir le score grâce à Réda Bensayah (43e), arrivé cet été en provenance de la JSM Béjaïa. Le match retour ne sera pas celui architecturé à Tizi-Ouzou. Le seul but réalisé ne sera pas d’un grand secours, sauf si les Canaris sauront, dès les premières minutes de jeu, déjouer les stratégies des Soudanais. Il faut croire, nous dira un sage de la JSK, que cette fois-ci «avec le renfort et les efforts de la direction de la JSK, il ne peut y avoir d’excuses pour ne pas être, techniquement et physiquement, au niveau pour assurer un minimum de performance en championnat de même que lors du match retour. Les joueurs devront être prêts pour la qualification». En attendant, l'épée de Damoclès est bien présente dans le ciel soudanais.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub