espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6585 - Jeudi 17 Octobre 2019

La filière Tlemcen-Annaba démantelée

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

La prise l’est à plus d’un titre après celles multiples ayant permis, à plusieurs reprises, aux éléments de la brigade des stupéfiants de la direction de Sûreté de Annaba, de mettre la main sur d’importantes quantités de kif traité. Certes, l’on dira que les moyens et les voies utilisées pour transporter la drogue ne sont pas les mêmes, mais cette affaire est similaire en ce qui concerne la certitude des trafiquants de drogue de sévir en toute impunité.

Au lieu d’une richesse qu’ils voulaient amasser en entraînant nos jeunes vers la déchéance et le crime, conséquence de leur trafic de drogue et de psychotropes, les trafiquants sont allés rejoindre leurs complices de la même filière. Leur fin de parcours est similaire à celui vécu par ces derniers puisque les trois trafiquants ont fini dans les geôles après leur présentation, hier mercredi, devant le procureur de la République près la Cour criminelle de Annaba. Un joli coup de filet, donc, que celui réalisé ce dernier lundi par les éléments de la même brigade des stupéfiants. Et comment ne le serait-il pas avec la saisie de plus de 28 kg de kif traité ? «Nos éléments ont dû veiller des nuits et des jours pour suivre les mouvements des trois trafiquants avant de les interpeller. Après perquisition des domiciles effectuée sur ordre du procureur de la République, nous avons découvert les 28,3 kg de kif traité, une somme de 1,21 million de DA, vraisemblablement, la recette de la journée», a indiqué le même officier chargé de la brigade des stupéfiants de la Sûreté de Annaba. Présentée aux représentants de la presse, «la marchandise» bien emballée dans du papier cellophane était exposée au regard de tous par paquet de 1 kg, au même titre d’ailleurs que le 1,21 million DA en coupures de 1.000 et 2.000 DA en monnaie nationale.
Aux côtés des armes blanches également exposées, il y avait divers documents de circulation automobile. Il fallait vraiment que les policiers aient du flair pour arriver à démanteler cette bande au bout de deux mois de filature et d’investigation. Composée de trois trafiquants de sexe masculin âgés de 24 à 54 ans, la bande utilisait pour ses déplacements, deux puissantes voitures, «Hyundai Tucson 2.0 CRDI 177 Ch 4x2 BVA immatriculée en 2019 à Annaba. Le prix de chacune d’entre elles dépasse les 5 millions DA. Et quand on loge dans une cité populaire et qu’on est chef d’une entreprise privée aussi petite soit-elle, on ne gare pas un pareil bijoux devant chez soi. C’est pourtant ce que faisaient quotidiennement deux des trois contrebandiers. Ils étaient loin de se douter qu’ils avaient à leurs trousses les limiers de la brigade des stupéfiants de Annaba.
D’autant que les individus constituant le réseau qui prend sa source aux frontières de l’Ouest, précisément à Tlemcen, étaient munis de téléphones portables dont deux de liaison internationale. Il activait principalement dans la commune du chef-lieu. Les trois dealers avaient pour rayon d’action dans la commune chef-lieu de la wilaya de Annaba, la cité Didouche-Mourad, la rue Ibn Khaldoun, Bd de l’ALN, la Vieille-ville, Oued Eddeheb et bien d’autres où la drogue et les psychotropes étaient écoulés au vu et su de tout le monde. Il y avait aussi cette tendance des éléments de la police judiciaire à ne pas éveiller les soupçons des trafiquants. Particulièrement, en pareille période d’instabilité politique et socio-économique durant laquelle les trafiquants de drogue avaient cru qu’ils pouvaient réoccuper le terrain sans courir de risque.
Il en a été ainsi durant ces deux derniers mois. Ils ont permis aux éléments de la police judiciaire de Annaba de mieux asseoir leur stratégie avant d’intervenir. Il reste qu’en ce qui concerne cet aspect, le lieutenant Menasria Nacer, issu de cette même police judiciaire, s’est refusé à toute autre déclaration. Il s’est limité à la saisie de 28,3 kg de kif traité de ce dernier lundi. Or, des sources concordantes proches des services de la brigade des stupéfiants, révèlent que le Maroc a mis en application une stratégie tendant à noyer notre pays sous d’importantes quantités de ce poison. C’est certainement, l’une d’entre elles qui vient d’être démantelée à Annaba.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub