espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6539 - Jeudi 22 Août 2019

Le ministère tunisien rejette les pseudo-partis politiques nouvellements créés

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Dans un communiqué du département tunisien du ministère chargé des Relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et des droits de l’Homme publié ce mardi 11 juin 2019, le gouvernement a nié complètement l’existence de certains partis politiques en Tunisie comme le cas du mouvement légal dénommé Akal qui est présidé par Samir Nefzi créé en mai dernier.

Le département a précisé qu’aucun dossier notifiant la création de ce parti politique n’a été déposé. Le ministère précise que la création des partis politiques obéît aux règles définies par l’article 9 du décret loi n° 2011-87 du 24 septembre 2011, portant organisation des partis politiques. or, article stipule que « les personnes souhaitant constituer un parti politique sont tenues d’adresser au Premier ministre une lettre recommandée avec accusé de réception comportant : Une déclaration indiquant la dénomination du parti, son programme, son emblème et son siège, La dénomination du parti doit être différente de celle des autres partis légalement constitués, une copie de la carte d’identité nationale des fondateurs du parti ainsi que les statuts en deux exemplaires signés par les fondateurs du parti» D’après ce même communiqué ministériel, les services de la Relation avec les instances constitutionnelles, la société civile et des droits de l’Homme représentent la seule partie officielle habilitée à recevoir les déclarations relatives à la création de partis politiques conformément aux dispositions du décret gouvernemental n° 2019-91 du 4 février 2019, portant délégation de certaines prérogatives du chef du gouvernement au ministre auprès du chef de gouvernement chargé des Relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et des droits de l’Homme. Béji Caïd Essebsi s’entretient avec Ennahda Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a eu, mercredi, au Palais de Carthage, un entretien avec le président du mouvement Ennadha, Rached Ghannouchi, a Informé l’agence Tab citant un communiqué de la présidence de la république Ghannouchi a indiqué que l’entretien a porté sur « la situation générale du pays, les préparatifs en prévision des prochaines échéances électorales et la consolidation du processus démocratique ». Ajoutant en outre que cette rencontre s’est basée sur l’importance de tenir les élections à la date prévue et aussi sur les derniers développements aux plans régional et international, en particulier en Libye. Le chef de l’Etat a également reçu en cette journée dans une cérémonie officielle organisée au Palais de Carthage les vœux de l’Aïd el-fitr, le président du Parlement Mohamed Ennaceur, le chef du gouvernement Youssef Chahed, le mufti de la République Cheikh Othman Battikh, les membres du gouvernement, les représentants des organisations nationales, des instances supérieures, des partis politiques ainsi que les présidents des blocs parlementaires et des chefs de missions diplomatiques des pays musulmans, accrédités à Tunis, précise-t-on dans ce même communiqué de la présidence.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub