espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6492 - Mercredi 26 Juin 2019

Les partis politiques perdent la boussole

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Au moment où la société civile se précipite dans le feu de l’action politique pour tenter de trouver issue à la crise politique au bord de l’explosion, les partis politiques quant à eux s’entre-déchirent. Concentrés sur leurs différends internes, ils oublient leurs engagements et prérogatives. Tel est le cas pour les membres du Front de Libération National (FLN), qui se focalisent principalement sur le départ de Moad Bouchareb de la tête de l’APN, étant contesté par le peuple.

Un camouflet pour remonter au pouvoir en profitant de la révolte populaire. Même constat pour les dirigeants des deux partis de l’opposition RCD et FFS qui se sont rencontrés, sans l’aval du conseil national de leur bureaux respectifs. Une rencontre qualifiée d’ « historique », mais qui ne traduit en rien la volonté populaire. Au lieu de se concerter pour trouver des solutions à la crise et animer un débat public pour convaincre de leur position politique, les politiciens algériens tournent le dos à la réalité et s’égarent dans un vide sidéral. A chaque sortie médiatique, ils profèrent des discours contradictoires et sans intérêt public. L’engagement politique a changé de camp et a trouvé preneur du côté de la société civile qui cherche des actions ostentatoire à la crise. Ce qui ne semble aucunement déranger les parties politiques qui valsent dans tous les sens, perdus à mi-chemin depuis des années. Le peuple se méfie de plus en plus de cette représentation politique frivole de par son passé. Elle a perdu sa légitimité et sa force de position. Depuis le début de la crise politique, tous les partis politiques quelles que soient leurs obédiences et positions politiques, ils sont désavoués par le peuple. Opposants ou adhérents, les partis politiques algériens ont tous soutenus le pouvoir de « Bouteflika », à un moment donné, sans se soucier de la volonté du peuple qu’ils devaient réincarner. Devenus avec le temps indéfendables et insoutenables au regard de l’opinion publique. Le RCD, le FLN et le FSS leur côte a baissé depuis plusieurs années, même constat pour les partis dits de l’ « opposition » et qui n’ont jamais conjugué leur politique avec leur position. Des auxiliaires des partis politiques majoritairement siégeant à l’APN. D’où la contestation de ces derniers ainsi que de leurs soutiens, qui ont tenté tant bien que mal de se rattraper à travers un revirement dans leur position à 360° depuis le début du mouvement. Ce qui ne leur a pas réussi. La nature reprend le dessus. Depuis le début de la crise, aucun parti n’a concrètement proposé une sortie de la crise, si ce n’est que contribuer à gagner du temps en faveur de leurs intérêts. Aujourd’hui certains partis de l’opposition tentent d’imposer certaines figures publiques pour mener la phase de la transition. jusqu’à lors aucune entente commune convergente vers une solution à la crise n’a découlé des rencontres multiples des partis politiques, actifs sur le terrain et omniprésents sur la scène médiatiques.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub