espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6562 - Samedi 21 Septembre 2019

Le bradage du foncier !

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Des héritiers décident d’ester la direction du Domaine, du Cadastre et la Conservation foncière de la wilaya de Boumerdès en justice pour une histoire de spoliation de terrain appartenant à des héritiers, le problème perdure depuis l’année 1984.

Sitôt le scandale du foncier dévoilé à Zemmouri El Bahri surtout du côté de la forêt de Sidi Ahmed Belabbès, et qui a coûté la mise à l’écart de l’inspecteur de la conservation foncière (antenne de Bordj-Ménaiel), d’autres violations de terres comme celle d’Afir sont mises à nu par des familles longtemps victimes d’abus de pouvoir et d’injustice. Le cas des héritiers D. A est édifiant : « nous sommes victimes d’une hogra et d’une totale injustice par le directeur du Domaine, du Cadastre et de la Conservation foncière de la wilaya de Boumerdès qui se sont moqués de nous en gagnant du temps, aujourd’hui chacun se renvoie la balle en se pointant du doigt. Ce qui veut dire que les «Ghissabate» existent, même au sein des institutions étatiques de la wilaya, affirme un héritier, tout en ajoutant qu’une plainte a été déposée au niveau du tribunal administratif de Boumerdès et qui a vu la désignation d’un expert foncier, ce dernier s’est déplacé et a constaté de visu que le terrain en question est la propriété de feu D. A, selon les pièces administratives fournies (acte de propriété, certificat négatif, carte et plan de masse) ; cependant, une fois sur les lieux, nous avons constaté l’existence d’une baraque de fortune qui a été modifiée en béton armé. La question qui se pose est de savoir qui a donné l’autorisation à cet indus-occupant pour s’installer dans un terrain privé ? Nous nous sommes rendus à l’APC de Zemmouri , nous avons discuté avec le Maire en personne, ce dernier nous avait promis de procéder à l’expulsion de cet individu dans les plus brefs délais et que ce n’était qu’une question de temps, tandis qu’au sujet de l’autorisation pour l’implantation d’un commerce de détail en produits cosmétiques, c’est à son prédécesseur qu’ en incombe la faute, aussi que les services techniques de l’APC ont établi un rapport de constat avec une mise en demeure à l’intéressé, affirme également l’un des héritiers, tout en nous faisant savoir qu’ils se sont présentés à la brigade de gendarmerie avec documents à l’appui et un constat d’huissier prouvant la construction illicite sans permis de construire de quatres magasins avec rideaux métalliques, la brigade s’est déplacée et a établi un rapport détaillé qui, selon leurs dires, a été transmis au procureur général. Cependant, ce dernier ne s’est pas arrêté et a continué les travaux, un délit de violation de propriété privée. Des moments on se demande dans quel monde vivons-nous ! de quelle justice et de quelle autorité nous avons à faire, c’est la loi de la jungle, la loi du plus fort, la loi du tague a la mene tague, il paraitrait que les Heritiers D.A ont été reçus par l’ex Wali Madani Fouatih Abderahmane et qu’il avait promis de résoudre ce litige, malheureusement malgré le courrier transmis à son subalterne en l’occurrence le Directeur des Domaines par interim ce dernier a refusé de s’executer et là il y’a anguille sous roche, nous avons decouvert que de gros bonnets voulaient s’accaparer cette parcelle de terrain : le Hirak ne s’applique pas simplement en haut mais beaucoup plus en bas de l’echelle /A qui faut –il se plaindre ? Au chef du gouvernement, au Ministre des Finances, à la Direction des Domaines( DGDN) à l’IGF , au Wali, toute cette procédure a été faite, malheureusement sans aucune réponse : Chacun couvre l’autre. La Famille D.A a saisi le tribunal Administratif, cette famille demande que justice soit faite, le train est en marche, aussi cette famille demande au nouveau Wali de s’auto-saisir de ce dossier et demande que justice soit faite. Entrez dans l’histoire : des mots d’opprimés qui en disent long sur des heritiers impuissants face au pouvoir des mafieux, longtemps protégés par une haute sphére agissant avec le chantage, les menaces et l’abus pour piller et violer les biens de pauvres citoyens. A Zemmouri el Bahri, des violations de terres sont monnaie courantes par des hauts responsables et memes par des elus qui abuse de leur pouvoir : le cas des heritiers D.A est édifiant( « nous héritiers avons fait l’objet d’une spoliation ( détournement) d’un terrain par l’ex président d’APC A.A de Zemmouri et qui a délivré illegalement une autorisation à une tierce personne pour l’implantation d’un kiosque dans un terrain privé, un délit très grave de violation de propriété et cela malgré que les victimes sont armés de documents prouvant leurs dires : ils expliquent leurs déboires » après avoir saisi le directeur des domaines , celui-ci démis de ses fonctions actuellement n’a jamais voulu reconnaitre que le terrain en question n’est pas la propriéte de l’etat mais bien une propriété privée mais cela n’empeche qu’avant de partir il a reconnu par une lettre adressée à la famille D.A qu’il allait entreprendre les démarches avec les services de la conservation fonciere et le cadastre pour l’établissement du livret foncier : Alors pourquoi ces deux poids deux mesures, pourquoi cette injustice, pourquoi cette hogra à l’egard d’une famille dont le propriétaire est ancien moudjahid, un personnage qui a consacré toute sa vie pour la noble cause celle de l’indépendance de notre pays contre l’oppresseur, malheureusement il existe cette mafia politico financiere bien de chez nous qui se croit au dessus de tout et qui veut s’approprier chaque chose le plus facilement du monde. Le Wali de la wilaya de Boumerdés en l’occurrence Monsieur Yahia Yahiaten se doit d’intervenir pour mettre les points sur les « i » afin d’enqueter sur la situation et demander au premier responsable de Zemmouri la démolition de cette contruction illicite établie dans un terrain privé, une construction dont les services de l’APC ont délivrés une autorisation d’implant d’un kiosque.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub