espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6513 - Dimanche 21 Juillet 2019

Des efforts pour relancer les projets de logements en souffrance

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Des efforts sont en cours pour relancer les travaux des projets des anciennes formules du LPA et du LSP, a-t-on appris hier auprès de la Direction du logement de la wilaya de Relizane. En effet, plusieurs mises en demeures ont été adressées à l’encontre de promoteurs défaillants.

Des rencontres réunissant les bénéficiaires, le promoteur chargé du projet et des cadres de la Direction sont également organisées périodiquement pour éclaircir la situation et mettre les points sur les «i». «On fait tout pour éviter le contentieux qui veut dire arrêt des travaux dans le chantier, il y’a des projets qui étaient en souffrance depuis 2013 », dira notre interlocutrice. Notons qu’en 2017, aucun projet de ces deux types de logements n’a été livré, les procédures entreprises par la Direction du logement ont permis la réception de 1500 logements en 2018. 3.500 autres logements devront être finalisés au fur et à mesure. Par ailleurs, et dans le cadre du logement rural, la Direction du logement a révélé que de nouveaux quotas seront réalisés par des micro-entreprises, qui réaliseront les gros œuvres. Après 50 logements ruraux groupés à Ain Rahma, un autre quota de 50 habitats ruraux sera réalisé sur place. De nouvelles habitations groupées seront également réalisées. Notons que des cadres de la direction du logement de la wilaya de Relizane ont effectué récemment, une sortie sur le terrain au niveau du projet 50 logements ruraux dans la commune d’Ain Rahma qui est en cours de réalisation par des petites entreprises créées dans le cadre de l’ANDI, ANSEJ et CNAC. Les cadres de la Direction ont constaté un bon rythme d’avancement des travaux. Le choix de ces petites entreprises sera généralisé à d’autres projets pour booster leurs activités et permettre la création de nouveaux postes d’emploi. Notons que l’ancien ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, a annoncé récemment que les mesures relatives à l'acquisition de logements ruraux connaîtront des facilités supplémentaires à l'avenir, pour encourager cette formule qui s'inscrit dans le cadre du développement des régions rurales et de la sédentarisation de leurs habitants. Ces facilités ont pour objectif d'alléger les mesures d'acquisition d'un logement rural, consistent à réduire le nombre des tranches de paiement qui feront l'objet d'une révision. Le ministre a fait savoir que ces facilités permettront d'attribuer l'aide aux bénéficiaires en deux tranches. La première tranche d'un taux de 60 % du montant global de l'aide sera remise après le constat du lancement des fondations du logement, tandis que la deuxième tranche (40 %) sera payée, lors de la réalisation des travaux de construction des piliers. Cette mesure vise, selon le premier responsable du secteur à rationaliser les dépenses de l'Etat, d'une part, et à garantir l'utilisation de l'aide à l'habitat rural pour la construction d'un logement destiné réellement à une famille rurale, d’autre part. Le ministre a soutenu que la question relative à la validation de la propriété d'un terrain demeurait la «condition sine qua non et incontournable», pour éviter tout éventuel contentieux, ajoutant que cette mesure s'inscrivait dans le cadre des prérogatives des Assemblées populaires communales (APC) et de l'Administration locale.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub