espace pub
Infos en ligne:
  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

  • Guardiola défend la prestation de Mahrez ...

  • Le MCA remporte le derby, le MOB accroché ...

  • Crash d'un avion d'instruction à Oran, décès du pilote ...

  • Le gouvernement entamera dès sa mise en place les préparatifs de la conférence nationale ...

  • L'ANP accomplit des "missions nobles" au service de son pays et de son peuple ...

  • La Bundesliga réalise 4,42 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2018 ...

  • Le ministère de l'Enseignement supérieur ne ménage aucun effort ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6442 - Jeudi 25 Avril 2019

«Manque flagrant de salles de Tennis»

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

L’indisponibilité des salles et le manque flagrant en matière d’encadreurs sont les principaux obstacles qui freinent le développement du Tennis, a déploré le président de la Ligue de wilaya de cette discipline.

«Nous trouvons des difficultés énormes pour disposer de salles de sports où travailler, ou organiser des compétitions, notamment dans la commune de Relizane. Ce problème s’est accru après la fermeture du Palais des sports qui connaît des travaux de rénovation. «Outre cet handicap de taille, nous faisons également face à des insuffisances en matière d’encadrement. Les techniciens exerçant dans cette discipline sont rares», a-t-il ajouté. Fondée en 1987, la Ligue de wilaya de Relizane de Tennis chapeaute pas moins de 6 clubs, un nombre ne répondant pas aux aspirations des dirigeants de cette instance qui tablaient, lors de la création de leur ligue, sur un nombre plus élevé de pratiquants au niveau de la ville de l’antique Mina, réputée être un pôle sportif par excellence. « Pire encore, la situation du Tennis se détériore de plus en plus, en raison du manque d’infrastructures capables d’accueillir la compétition, ce qui explique le fait que jusqu’à l’heure actuelle, nous peinons toujours pour démarrer la saison sportive», a encore dit le président de la Ligue de wilaya. Soulignant la «bonne volonté» de la Direction locale de la Jeunesse et des Sports pour aider cette discipline en débloquant, une subvention, le même responsable a souhaité l’implication des responsables du sport scolaire dans le développement de la discipline à Relizane, en particulier, et en Algérie d’une manière générale. Il a souhaité à ce propos des facilités pour l’exploitation des sites sportifs appartenant au secteur de l’Education, «un secteur, où nous devons investir aussi pour attirer un maximum de jeunes souhaitant pratiquer ce sport», a estimé notre interlocuteur.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub