espace pub
Infos en ligne:
  • L'Algérie condamne avec "la plus grande vigueur le bain de sang" perpétré à Ghaza ...

  • Des vols vers Alger déroutés vers d`autres aéroports en raison d'un épais brouillard ...

  • La JSS et le NAHD assurés de participer à une compétition continentale la saison prochain ...

  • L'acquisition de la raffinerie d'Augusta a coûté moins de 1 milliard de dollars ...

  • L'accession du MO Béjaïa et la relégation du CRB Aïn Fakroune ...

  • Le fonds d'indemnisation des épargnants augmenté à 2 millions DA ...

  • Sauvetage de quatre pêcheurs au large du littoral entre Chlef et Mostaganem ...

  • Le FC Porto est assuré de remporter son 28e titre de champion du Portugal ...

  • Montée des eaux d'oueds et des routes bloquées suite aux intempéries ...

  • Le NAHD et la JSS nouveaux Dauphins, l'USM Blida en Ligue 2 ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6164 - Jeudi 24 Mai 2018

15 500 compteurs d’eau installés en 2017

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

La Société de l’eau et de l’assainissement de Constantine (Seaco) a procédé en 2017 à l’installation de 15.500 compteurs d’eau à travers le territoire de la wilaya, hissant ainsi le nombre d’abonnés actifs à Constantine à 212 000 et réduisant la proportion des foyers dont la consommation d’eau est facturée au forfait à 6%, a révélé, jeudi, la direction de cette entreprise.

Ces compteurs font partie d’un total de 16.000 unités devant être installées en 2017, a indiqué à l’APS, Kamel Sellai, assistant du directeur général de l’entreprise et responsable de la communication à la Seaco, précisant que les 500 compteurs résiduels seront posés «avant la fin du mois de février en cours». Visant à «mettre un terme au système de facturation forfaitaire», cette opération a permis, selon le responsable, de hisser le nombre d’abonnés actifs à Constantine à 212.000, avec un taux de comptage de 94%, réduisant ainsi la proportion des foyers dont la consommation d’eau est facturée au forfait à 6%. M. Sellai a fait savoir, à ce propos, que dans 98% des cas, le problème de l’absence de compteurs est essentiellement dû à des contraintes techniques liées à la présence de colonnes montantes qui empêchent leur installation et facturer ainsi la consommation d’eau réelle des ménages. Ces contraintes ne permettent pas, par ailleurs, à la société de l’eau et de l’assainissement de Constantine de procéder à la suspension de l’alimentation en eau potable aux foyers concernés par la tarification forfaitaire et ce, même si ces derniers cumulent, a-t-on relevé, plusieurs factures impayées. S’agissant des créances de l’entreprise, elles sont détenues à hauteur de 62% par les ménages et à 30% par les administrations et les services, a-t-on signalé, notant qu’entre 2010 et 2017, les abonnements ont enregistré une évolution de 22%, soit une hausse de près de 40.000 abonnés. A noter, d’autre part, qu’avec un volume d’eau de 130 millions de m3 mobilisé par an (34% d’eaux souterraines et 65% d’eau du barrage de Beni Haroun), le taux de desserte en eau potable en H24, dans la wilaya de Constantine, est actuellement de 77%, de 11% au quotidien, de 10% à raison d’un jour sur deux et de 2% tous les trois jours.

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Grève des médecins : activation des mesures administratives au niveau des hôpitaux

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub