espace pub
Infos en ligne:
  • Un taux de réussite de 56,88 % au niveau national ...

  • L’Algérie présente un projet de résolution au nom du groupe arabe à l’ONU ...

  • Le trio Etats-Unis Canada Mexique organisera le Mondial 2026 ...

  • Le président Donald Trump s’est attaqué mercredi à l’Opep ...

  • "Je ne sais pas ce que je vais faire" ...

  • "Encore deux recrues pour boucler l'opération de recrutement" ...

  • Manchester City va conclure avec Mahrez et Jorginho d'ici à la fin de la semaine prochaine ...

  • Près de 13.000 policiers mobilisés pour sécuriser les centres d`examen ...

  • Les nouveaux tarifs des documents électroniques ...

  • Zinédine Zidane quitte son poste d'entraîneur ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6186 - Mercredi 20 Juin 2018

Le président sud-coréen déclare que la dénucléarisation est «la voie vers la paix»

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

La dénucléarisation de la péninsule coréenne est «la voie vers la paix et notre objectif», a déclaré mercredi le président sud-coréen Moon Jae-In, au lendemain d'une rencontre exceptionnelle entre représentants des deux Corées.

«Nous devons continuer les efforts pour tenir des jeux Olympiques de paix», a déclaré M. Moon lors d'une conférence de presse. «Nous devons résoudre pacifiquement la question nucléaire nord-coréenne», a-t-il dit. Les discussions entre les deux Corées ont commencé mardi à Panmunjom, dans la Zone démilitarisée (DMZ) qui divise la péninsule, une première depuis 2015, pour l'amélioration des relations intercoréennes mais aussi la participation de la Corée du Nord aux prochains Jeux olympiques en Corée du Sud, qualifiées par les pays de la région de «dialogue encourageant» pour faire tourner la page de crises. Des responsables des deux Corées officiellement toujours en guerre, se sont réunis dans «la maison de la paix», située dans la zone de sécurité commune pour des pourparlers qui se tiennent dans un village symbolique frontalier où fut signé le cessez-le-feu. Les relations entre les deux pays, qui ont atteint un niveau de tension sans précédent, entrent dans une nouvelle ère. Les délégations menées côté sud-coréen par le ministre de l'Unification Cho Myoung-Gyon et le responsable de la délégation nord-coréenne Ri Son-gwon ont discuté de la participation de la Corée du Nord aux JO de Pyeongchang, présentés par Séoul «Olympiade de la paix», qui commencent le 9 février et de l'avenir des relations bilatérales. Pour les JO, la partie nord-coréenne a proposé de dépêcher une délégation de haut niveau, Comité national olympique, délégation, athlètes, supporteurs, artistes, observateurs et journalistes, a expliqué le ministre adjoint sud-coréen Chun Hae-Sung. Les relations intercoréennes, après quasiment une décennie de détérioration, semblent enfin manifester des signes de détente. Les deux parties ont échangé des gestes de bonne volonté depuis le jour du Nouvel An, montrant qu'elles sont d'accord sur un point : le dialogue est le seul moyen de sortir de l'impasse dans laquelle se trouve la péninsule. Dans son allocution du Nouvel An, le dirigeant de la partie nord, Kim Jong Un, a tendu la main de la paix à Séoul, exprimant sa volonté d'envoyer des participants aux Jeux olympiques d'hiver 2018 de Pyeongchang en Corée du Sud. Il y a deux ans, leurs délégations de haut niveau avaient déjà participé à des pourparlers à Panmunjeom. Les liens entre les deux parties étaient au plus bas sous le gouvernement du président sud-coréen Lee Myung-bak, ainsi que sous celui de Park Geun-hye.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président Bouteflika décide le retrait de toute augmentation pour les documents administratifs

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub