espace pub
Infos en ligne:
  • Raffinage du brut algérien à l'étranger: nous avons obtenu l'autorisation ...

  • Le club consacre 200 millions de livres pour le mercato estival dont 60 réservés à Mahrez ...

  • L'Algérie continuera de rapatrier les immigrants illégaux en concertation avec leurs pays d'origine ...

  • la JS Kabylie décroche sa onzième finale ...

  • Le roi du Maroc adresse un message de condoléances au «peuple algérien frère» ...

  • Le Porte-parole du MAE regrette les propos de l'ambassadeur de France sur l'attribution des visas ...

  • Les nouvelles extensions inaugurées lundi seront mises en service mardi 10 avril ...

  • Le nouveau prestataire sera opérationnel à partir de lundi à Alger ...

  • L'Algérien El-Hocine Zourkane a été sacré champion du monde universitaire de cross-country ...

  • Le Marocain Badou Zaki rebondit de nouveau en Algérie ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6134 - Jeudi 19 Avril 2018

Découverte d’une grotte à Mosta

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Un agriculteur a découvert, dimanche dans la commune de Nekmaria à l’est de la wilaya de Mostaganem, une grotte souterraine contenant des objets en poterie et des gravures murales remontant au 19ème siècle, a-t-on appris lundi de la Protection civile.

En effectuant des travaux ordinaires dans son champ au douar d'Ouled Messabih relevant de la commune de Nekmaria (80 km à l’est de Mostaganem), il fut surpris par l'effondrement du sol et l’apparition d'une fosse profonde, a-t-on indiqué. Aussitôt, une unité de la Protection civile de la daira de Achaacha s'est déplacée sur les lieux et a quadrillé le site pour éviter tout accident, tout en se lançant dans l’exploration de la grotte d'un diamètre de 12 mètres, une largeur de 4 mètres et une profondeur de 3 mètres. Lors de la fouille, des débris d'objets en poterie et des inscriptions en français sur les murs remontant à 1886, soit au 19ème siècle ont été découverts, a-t-on fait savoir. L’accès principal de la grotte renseigne sur un refuge pour les tribus de la région fuyant l'armée française». Pour rappel, la commune de Nekmaria compte, aussi, la grotte Frachih où 1.200 personnes de la tribu de Ouled Riah avaient péri dans des enfûmades en 1845, décidées par le général Pélissier, selon des sources historiques.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

La ville de Boufarik après le crash tragique d'un l'avion militaire

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub