espace pub
Infos en ligne:
  • Raffinage du brut algérien à l'étranger: nous avons obtenu l'autorisation ...

  • Le club consacre 200 millions de livres pour le mercato estival dont 60 réservés à Mahrez ...

  • L'Algérie continuera de rapatrier les immigrants illégaux en concertation avec leurs pays d'origine ...

  • la JS Kabylie décroche sa onzième finale ...

  • Le roi du Maroc adresse un message de condoléances au «peuple algérien frère» ...

  • Le Porte-parole du MAE regrette les propos de l'ambassadeur de France sur l'attribution des visas ...

  • Les nouvelles extensions inaugurées lundi seront mises en service mardi 10 avril ...

  • Le nouveau prestataire sera opérationnel à partir de lundi à Alger ...

  • L'Algérien El-Hocine Zourkane a été sacré champion du monde universitaire de cross-country ...

  • Le Marocain Badou Zaki rebondit de nouveau en Algérie ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6134 - Jeudi 19 Avril 2018

Une bande de 10 dealers derrière les barreaux

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

La cellule de communication de la sûreté de wilaya de Tipasa a fait état de l’arrestation d’une bande de dealers composée de 10 éléments et qui agissaient au niveau de la ville de Hadjout.

En effet, les éléments de la police judiciaire de la sûreté de daïra de Hadjout ont procédé dernièrement à l’arrestation de cet important réseau de revendeurs qui est compromis dans plusieurs affaires de trafic de drogue. L’officier de la cellule de communication de la sûreté de wilaya de Tipasa a rappelé que les opérations menées font suite à l’exploitation de renseignements et l’intensification d’opérations coups- de-poing dans les quartiers de la ville. «En tout, les enquêteurs ont saisi 27 g de kif traité et 22 comprimés à effet hallucinogène. Ils ont aussi récupéré 23 030 DA, une somme provenant du trafic de drogue», souligne l’officier. Les suspects avaient l’habitude d’organiser leur trafic dans trois quartiers différents de la ville, la cité de la Gare, celle du 1er-Mai et la cité du 1er-Novembre. Les 10 suspects ont été présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Hadjout qui les a traduit par devant le juge d’instruction. Sept des dix personnes interpellées ont écopé de peines allant de 6 mois à 10 ans de prison ferme assorties d’amende variant entre 5 et 100 millions de centimes. Les trois autres ont écopées de 6 mois de travaux d’intérêt général et des amendes de 1 et 2 millions de centimes.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

La ville de Boufarik après le crash tragique d'un l'avion militaire

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub