pub
Infos en ligne:
  • Les techniciens de la maintenance entament une grève illimitée ...

  • L’Algérie se dirigera vers l’exportation de turbines d’énergie électrique ...

  • Le qatari Nasser Al-Khelaïfi interrogé par la justice en Suisse ...

  • Symposium sur le renouveau du football algérien ...

  • L'ère Alcaraz prend fin six mois après, l'instabilité perdure chez les Verts ...

  • La FAF convoque les locaux en l'absence d'Alcaraz ...

  • Le Nigeria a composté son billet pour le Mondial 2018 ...

  • Au moins 17 morts et 26 disparus dans un naufrage ...

  • disparition d'un citoyen à Bouzguene, large mobilisation pour le retrouver ...

  • M. Guitouni prône des actions conjointes pour relever les défis actuels ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6010 - Samedi 25 Novembre 2017

Le Salon international de la pêche et de l’aquaculture a atteint ses objectifs

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

La 4e édition du Salon international de la pêche et de l’aquaculture (SIPA 2017), qui a pris fin dimanche au Centre des conventions d’Oran Mohamed- Benahmed, a réalisé les objectifs tracés, en témoigne le nombre de visiteurs, plus de 12.000 personnes, et d’investisseurs et de professionnels ayant participé à des actions concrètes d’investissement dans cette filière, a indiqué le directeur général du secteur.

Dans une allocution de clôture de cette manifestation économique de quatre jours, le directeur général de la pêche et de l’aquaculture, Taha Hammouche, a fait part d'une affluence importante de professionnels et opérateurs dans le secteur de la pêche et de l’aquaculture et de producteurs d’aliments de poissons d’ensemencement, ainsi que de représentants d'entreprises spécialisées dans le conditionnement et le stockage de produits halieutiques, des pêcheurs, des fournisseurs d’équipements et autres, signalant plus de 4.000 visiteurs pour la seule journée de samedi. D'autre part, ce salon a été marqué par la signature de plusieurs conventions entre des entreprises algériennes et étrangères, notamment dans les domaines de la production d’aliments pour poissons et glaces et entre des bureaux d’études et des investisseurs pour les accompagner dans la matérialisation de leurs projets dans le créneau de la pêche et de l’aquaculture, a-t-il fait savoir. Hamouche a affirmé que l’Etat accorde une grande importance à l’agriculture et à la pêche pour injecter du sang nouveau à l’économie du pays, soulignant que ce secteur doit être la locomotive de l’économie du pays et jouer un rôle de moteur pour le reste des secteurs.

espace pub

Vos Commentaires

Vidéo LNR

Loading the player...

Locales 2017 : les altercations enregistrées sont sans effet sur les résultats

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub