pub
Infos en ligne:
  • Les techniciens de la maintenance entament une grève illimitée ...

  • L’Algérie se dirigera vers l’exportation de turbines d’énergie électrique ...

  • Le qatari Nasser Al-Khelaïfi interrogé par la justice en Suisse ...

  • Symposium sur le renouveau du football algérien ...

  • L'ère Alcaraz prend fin six mois après, l'instabilité perdure chez les Verts ...

  • La FAF convoque les locaux en l'absence d'Alcaraz ...

  • Le Nigeria a composté son billet pour le Mondial 2018 ...

  • Au moins 17 morts et 26 disparus dans un naufrage ...

  • disparition d'un citoyen à Bouzguene, large mobilisation pour le retrouver ...

  • M. Guitouni prône des actions conjointes pour relever les défis actuels ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6027 - Jeudi 14 Décembre 2017

Nécessité de suivi du parcours scolaire pour une insertion normale

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Mounia Meslem, a mis l’accent, lundi à Tamanrasset, sur la nécessité de suivi du parcours scolaire de l’enfance assistée pour «assurer son insertion normale dans la société» à l’âge adulte.

Le suivi du parcours scolaire de l’enfance assistée se fera sur la base d’un programme spécial visant à garantir l’insertion normale à cette catégorie dans la vie sociale, une fois atteint l’âge de la puberté, a affirmé la ministre lors de l’inspection d’un établissement de l’enfance assistée, au quartier Tartis à Tamanrasset. Mme Mesme a mis l’accent, en outre, sur l’importance d’offrir toutes les opportunités de scolarisation à ces enfants, au même titre que leurs congénères, pour multiplier leurs chances de réussite et mettre fin à l’échec scolaire constaté chez cette catégorie et d’assurer leur insertion normale au sein de la société. Cette démarche s’effectuera par l’encouragement de cours de soutien destinés à cette catégorie, en vertu de différentes conventions signées avec les Scouts musulmans algériens (SMALL) et les centaines d’associations activant dans ce domaine, a-t-elle souligné. Doté de diverses installations, avec une capacité théorétique de 60 places, cet établissement spécialisé, qui a ouvert ses portes en 2014, compte actuellement 9 enfants, soit huit garçons et une fille. Un total de 22 enfants issus de cet établissement ont bénéficié de la kamala (recueil légal) en 2016, selon les explications fournies à la délégation ministérielle. Toujours au quartier Tartis, Mme Mesme a inspecté le centre de rééducation des mineurs (120 lits) où elle a écouté un exposé sur le mouvement de cette frange sociale, de 2006 à 2017.

espace pub

Vos Commentaires

Vidéo LNR

Loading the player...

affrontement entre les palestiniens et les juifs et réaction du monde musulman

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub