Infos en ligne:
  • Attente de l'amélioration des conditions météorologiques pour remorquer un navire échoué ...

  • M. Babouche Alleche désigné Directeur général par intérim d'Air Algérie ...

  • Les inscriptions au tirage au sort débuteront jeudi ...

  • L’usine algérienne d’Alstom risque la fermeture ...

  • Huit ministres candidats aux législatives du 4 mai ...

  • "Les clubs algériens doivent avoir une conduite exemplaire" ...

  • Une journaliste algérienne grièvement blessée en Irak ...

  • Cinquième étoile pour le Cameroun ...

  • Les vols vers Alger déroutés vers d'autres aéroports en raison des vents violents ...

  • Arrivée à Alger des dépouilles des victimes de l’attaque armée de Québec ...

Quotidien d'information indépendant - n° 5779 - Lundi 20 Février 2017

Nécessité de suivi du parcours scolaire pour une insertion normale

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Mounia Meslem, a mis l’accent, lundi à Tamanrasset, sur la nécessité de suivi du parcours scolaire de l’enfance assistée pour «assurer son insertion normale dans la société» à l’âge adulte.

Le suivi du parcours scolaire de l’enfance assistée se fera sur la base d’un programme spécial visant à garantir l’insertion normale à cette catégorie dans la vie sociale, une fois atteint l’âge de la puberté, a affirmé la ministre lors de l’inspection d’un établissement de l’enfance assistée, au quartier Tartis à Tamanrasset. Mme Mesme a mis l’accent, en outre, sur l’importance d’offrir toutes les opportunités de scolarisation à ces enfants, au même titre que leurs congénères, pour multiplier leurs chances de réussite et mettre fin à l’échec scolaire constaté chez cette catégorie et d’assurer leur insertion normale au sein de la société. Cette démarche s’effectuera par l’encouragement de cours de soutien destinés à cette catégorie, en vertu de différentes conventions signées avec les Scouts musulmans algériens (SMALL) et les centaines d’associations activant dans ce domaine, a-t-elle souligné. Doté de diverses installations, avec une capacité théorétique de 60 places, cet établissement spécialisé, qui a ouvert ses portes en 2014, compte actuellement 9 enfants, soit huit garçons et une fille. Un total de 22 enfants issus de cet établissement ont bénéficié de la kamala (recueil légal) en 2016, selon les explications fournies à la délégation ministérielle. Toujours au quartier Tartis, Mme Mesme a inspecté le centre de rééducation des mineurs (120 lits) où elle a écouté un exposé sur le mouvement de cette frange sociale, de 2006 à 2017.

espace pub

Vos Commentaires

Vidéo LNR

Loading the player...

Plus de 109 tonnes de résine de cannabis saisies en 2016

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub