Infos en ligne:
  • Kader Japonais au 53e Festival de Carthage ...

  • Incendie d’un camion-citerne 123 morts et une centaine de blessés ...

  • L’ES Sétif bat le MC Alger et rejoint le CRB en finale ...

  • Championnats d’Afrique 2017 Benbaziz en finale ...

  • Beihdja Rahal enchante le public algérois avec son nouvel album ...

  • Infantino "confiant" pour le Mondial-2022 au Qatar ...

  • "Il n'y a pas d'état d'urgence non déclaré" en Algérie ...

  • Un sexagénaire tue trois personnes à Taghzout à l’aide d’un fusilde chasse ...

  • Deux journalistes viennent de nous quitter à jamais ...

  • Une terroriste accompagnée de ses 3 enfants se rend aux autorités militaires à Jijel ...

Quotidien d'information indépendant - n° 5884 - Samedi 24 Juin 2017

Aimer Dieu et la patrie

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Dans un pays où nombre de dirigeants politiques et de dirigeants d’associations qui se disent liés à la guerre d’indépendance n’arrêtent pas de revendiquer pour eux- mêmes le monopole sur la patrie, il est inévitable que finisse par arriver le moment où des Algériens, ceux-là et d’autres encore, voudront s’approprier l‘islam.

Ces deux catégories d’Algériens qui s’arrogent le droit de dire qui sont ceux qui aiment ou qui n’aiment pas le pays ou qui aiment ou n’aiment Dieu et le prophète finiront par se regarder dans les yeux. Excès suspect de nationalisme, trop de nationalisme, à toute heure, à tout moment, debout, couché, assis, disponible en permanence à citer de pleins slogans, plus particulièrement quand il leur est demandé de s’adresser à la foule, de réciter les mêmes partitions, d’invoquer le nombre de chouhada…Excès suspect de religiosité, cercle frontal pour revendiquer le ralliement, référence religieuse sans cesse citée à tout moment… Les deux discours se rencontrent, se croisent et très souvent ne divergent pas sur le plan du monopole. Le monopole sur le nationalisme, le monopole sur la religion. Les premiers ont le monopole sur le nationalisme, les seconds sur la religiosité. Il n’y a qu’eux qui aiment leur pays, et il n’y a pas de place sur le navire sauf à quémander leur caution. Il n’y a qu’eux à savoir ce qui est licite et ce qui ne l’est pas. Tout est sujet à l’introduction de forts repères du nationalisme. Certains disent qu’ils ont emmagasiné dans leur cœur tout l’amour pour la nation, tout, et bien sûr, il n’en reste plus pour les autres, pour nous autres. Tout ce qu’ils font, disent-ils, est en direction de la consolidation de la place qui revient de droit à l’Algérie. La souveraineté nationale ? Eux seuls savent comment la sauvegarder et eux seuls perçoivent la menace qui pèsera sur la souveraineté et les parades également. Dès que vous approchez un des «monopolistes» , vous aurez droit à un rappel sur l’héroïsme des chouhada, une larme prête à perler. Il ne manque plus que soit entonné «kassaman». L’hymne national, il faut l’entonner dans tous ses couplés y compris celui qui a trait à la France mais ils seront les premiers à tirer parti des visas et plus encore.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le Premier ministre présentera aujourd'hui le plan d'action du gouvernement devant l'APN

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub