Infos en ligne:
  • Le président Bouteflika charge M. Tebboune d'assurer l'intérim du ministère du Commerce ...

  • "Presque impossible" que M'bolhi joue contre la Tunisie ...

  • Plus de 80 morts dans l'attentat contre un camp de regroupement de l'armée à Gao ...

  • Procédure judiciaire contre le général Nezzar à Genève ...

  • Le ministère de l'Education entame mardi des rencontres bilatérales avec les syndicats ...

  • Convention entre Cnep et Tahkout manufacturing company ...

  • L'année 2017 sera une "étape nouvelle" pour le renforcement du dialogue avec le partenaire social  ...

  • Mahrez dans le Top 20 avec 67,8 millions d'euros ...

  • L'affaire du baron de la drogue évadé de prison d'El Harrach ...

  • Lancement lundi prochain des préparatifs pour les législatives de 2017 ...

Quotidien d'information indépendant - n° 5753 - Samedi 21 Janvier 2017

«Combattre la mauvaise gestion sous toutes ses formes !»

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Le nouveau wali M. Madani Fouatih Abderahmane qui commence à prendre figure d’ancien dans la wilaya de Boumerdès est un personnage intégre qui ne badine pas avec la discipline, un commis de l’Etat qui a fait ses preuves dans diverses responsabilités.

Le nouveau patron de l’exécutif de Boumerdès aura-t-il la lattitude et la force de mettre fin à l’anarchie, aux passes-droits, à la corruption, au tribalisme, à l’injustice, à la hogra, aux laisser-aller, au gaspillage, saura-t-il appliquer une stratégie en vue de faire avancer la wilaya de Boumerdès dans le sens du progrés mais surtout à combattre la mauvaise gestion sous toutes ses formes.
Lors de ses réunions avec son exécutif, avec l’APW, avec les chefs de dairas, il a toujours avancé qu’il était un gagneur, qu’il agit toujours dans la transparence totale car pour lui il n’y a rien à cacher mais lorsque j’expose un problème à un responsable, j’exige une prise en charge totale et concréte avec des résultats probants. Monsieur Madani Fouatih Abderahmane a par ailleurs mis en garde ses subalternes «Vous êtes des commis de l’Etat, nommés par décret présidentiel, donc l’Etat exige de vous, disponibilité et astreinte, donc la wilaya est une forme de mini gouvernement et chaque directeur d’exécutif doit me rendre des comptes concernant tous les projets de la wilaya » tout en ajouatnt que les problèmes se réglent par l’application de la loi, une manière dont le wali veut booster et faire pousser ses subalternes à l’initiative et à la prise de décision et d’appeler la société civile à se départir de la politique.

Lors de ses visites dans la plupart des communes dépendant de son territoire juridique, le wali a fait un constat d’un grand retard dans la réalisation des projets, des structures non achevées et plusieurs autres dont les chantiers tournent au ralenti que ce soit dans la construction des logements, la réalisation des projets dans les secteurs étatiques et pour cela toutes les directions accusent du retard et pour cela le premier responsable départemental ne cachera non plus sa colère lors d’une inspection d’un site à Naciria de 70 logements sociaux participatifs, dont la réalisation a duré 13 ans. Pis encore d’autres quotas d’appartements n’ont toujours pas été attribués » s’est-il écrié après avoir écouté le rapport qu’on lui présentait ; Aussi le wali a par ailleurs constaté qu’au niveau de la commune de Tidjelabine de nombreuses insuffisances en matière de gestion, un constat amer pour cette commune, vitrine du chef- lieu de la wilaya de Boumerdès qui présente l’image d’une localité où les dechets menagers font légion dans la plupart des quartiers.
A Bordj Menaïel, deuxième seconde agglomération, est une localité très en retard dans le domaine socio-culturel, socio-économique, sportif, socio-commercial, socio-historique. Monsieur Madani Fouatih Abderahmane est en train de tater le pouls de chacune de ses communes, il a visité Ouled hadadj, Khémis el Khechna, Bordj Menaïel, Afir, les Issers, Laarbatache, Tidjelabine, Naciria, Sidi Daoud, et plusieurs villages et là où il est passé il a été déçu- Il faut dépasser ces discordes qui freinent le développement car les épaves en dérive n’ont aucun avenir en Algérie et surtout dans la wilaya de Boumerdès, chacun de vous doit travailler dans la sagesse et le dialogue pour pouvoir éviter d’envenimer les situations et d’autre part trouver les solutions adéquates, l’Etat et ses institutions sont là pour œuvrer à améliorer le quotidien des citoyens.

A Kharrouba le wali a été tellement déçu qu’il n’a pas hésité de crier à qui veut l’entendre qu’il n’y a pas de place à la tendresse du cœur dans la gestion des affaires de l’etat : «Vous n’avez rien fait depuis 20 ans……» mis à part la construction des locaux commerciaux, sans la réalisation des voies d’accés, ni de travaux de VRD, ni d’assainissement, ni éclairage » enchaînera-t-il à l’adresse de la responsable des acquéreurs des locaux de ce point de vente- Le wali s’engage de la réaménager en fixant au préalable pour les bénéficiaires des étals, au nombre de 500, une redevance mensuelle de 20 000 DA et non pas 2 000DA comme c’est le cas actuellement- Le wali a visité la polyclinique du chef-lieu communal qu’il a baptisée du nom du chahid el Kadir Djemaa ouverte en 2011, pour des vaccinations et des consultations en médecine générale- Cette infrastructure sanitaire assure des soins médicaux d’urgences et prochainement elle se dotera de quelques spécialités, par la suite il a visité l’unité de production privée de chocolat- et de biscuits «Sarl Sobco» où il s’est félicité, à contrario de la gestion de son gérant, cette unité exporte ses produits actuellement vers une quinzaine de pays d’Orient, d’Afrique en plus du Portugal- Cette unité emploie 904 travailleurs, dont la plupart réside dans la wilaya.
Le premier responsable de la wilaya de Boumerdès veut ramener le changement et redorer le blason terni par la faute d’incompétents, Boumerdès mérite mieux, il s’engage à combattre les lenteurs bureaucratiques au niveau des differentes administrations publiques tout en exhortant les promoteurs concernés à accélérer la cadence des travaux…….Je suis un gagneur ! les portes de la wilaya sont ouvertes, je suis à l’écoute de toutes les doléances, je suis un homme de dialogue.

espace pub

Vos Commentaires

Vidéo LNR

Loading the player...

Conférence de presse du sélectionneur national Leekens et Mandi

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub