Infos en ligne:
  • L'Algérie rejette catégoriquement les graves accusations marocaines sur des ressortissants syriens ...

  • L'Etat ne renoncera pas à l'intérêt qu'il porte aux jeunes ...

  • Un chercheur du CDER réalise une voiture électrique ...

  • CAN-2019, l'objectif assigné au sélectionneur à Alkaraz ...

  • Fermeture de l'aéroport de Hassi Messaoud suite à l'endommagement de la roulette d'un avion ...

  • Le journal Liberté absent des kiosques en raison d'une grève des travailleurs ...

  • Huit cas de fièvre aphteuse enregistrés dans le milieu bovin ...

  • Un psychopathe met le feu à une mosquée à Tébessa ...

  • Lucas Alcaraz est nommé nouveau sélectionneur de l'équipe algérienne de football ...

  • Les réserves de change toujours au dessus de 100 milliards de dollars ...

Quotidien d'information indépendant - n° 5833 - Lundi 24 Avril 2017

LF 2017 : «La hausse n'a pas touché tous les prix»

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

«Parler de hausse générale des prix est un constat biaisé. La hausse n'a pas touché tous les prix», a informé, hier, le directeur général du contrôle économique et de la répression des fraudes auprès du ministère du Commerce, Abderrahmane Benhazil.

Selon les informations de l’APS, le même responsable a indiqué que les opérations de contrôle menées par les services du ministère du Commerce depuis ces derniers mois n'ont pas révélé l'existence de stocks de marchandises dissimulés à des fins spéculatives, soulignant que la hausse de la TVA, qui est passée de 17 à 19% dans le cadre de la loi de finances 2017, «ne peut en aucun cas provoquer une flambée des prix. D'ailleurs, les augmentations constatées pour quelques produits seulement sont insignifiantes». «La hausse de la TVA est insignifiante et ne peut en aucun cas engendrer une hausse des prix. La réalité sur le terrain est que les prix de large consommation soutenus par l'Etat ou non, n'ont pas connu d'augmentations», a-t-il ajouté. Dans ce sillage, il soutient que les interventions quotidiennes des services du ministère du Commerce n'ont révélé, depuis l'entrée en vigueur des dispositions de la loi de finances 2017, que quelques augmentations pour certains produits laitiers et maraîchers.

espace pub

Vos Commentaires

Vidéo LNR

Loading the player...

600 documents historiques mis aux enchères en France rachetés par l'Algérie

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub