Quotidien d’information indépendant - n° 5003 - Jeudi 31 Juillet 2014

L’aciérie de Bethioua, un modèle de coopération

La nouvelle aciérie réalisée par la société turque de droit algérien «Tosyali Iron Steel Industry», dans la daïra de Bethioua (est de la wilaya d’Oran), est un modèle de la coopération algéro-turque.

Ce complexe, que visitera mercredi le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, au deuxième jour de sa visite en Algérie, est spécialisé dans la production de rond à béton à partir des déchets ferreux, destinés à divers domaines industriels et de construction, en utilisant l’énergie électrique. Cette aciérie représente le plus important investissement turc à l’étranger, selon l’ambassade de Turquie en Algérie. L’aciérie, qui s’apprête à rentrer en phase de production, est un grand investissement à la dynamique de développement enclenchée dans la région Ouest, à l’instar des autres régions du pays, notamment concernant l’important programme d’habitat qui nécessite des matériaux de construction dont l’acier. Elle traduit la volonté turque d’investir en Algérie surtout avec les potentialités d’affaires et de partenariat qu’offre l’Algérie, en plus du renforcement des relations économiques bilatérales, selon les responsables de la société Tosyali. Une superficie de 260 000 mètres carrés est réservée à cette usine au pôle économique de Bethioua dont 55 130 m2 bâtis, selon la fiche technique du projet. Les surfaces restantes sont consacrées aux espaces de stockage, parkings et autres services de l’aciérie. Il est prévu que le nombre d’emplois générés par l’aciérie en phase de lancement dépasse 1 000 postes. Celui des emplois indirects atteindra 3 500, selon les estimations de la direction de l’usine. Ce projet autofinancé à hauteur de 30% a été lancé en septembre 2011.

Agence

Retour
Imprimer
Envoyer
Partager
exemple